logo.png C'est en mars 2012, lors d'une mission d'un membre responsable de notre association dans la commune d'Oursi, située au nord est du Burkina-Faso dans la province de l'Oudalan où la savane rencontre les sables du désert, qu'un groupe d'habitants conduit par l'infirmier chef du poste de santé de cette commune lui a fait part d'un projet qui leur tenait à cœur : les aider à créer un nouveau dispensaire et surtout une "Maternité".

Leur souhait le plus urgent répondre à la demande des femmes de la commune « Donner la vie sans périr » car dans cette région le taux de mortalité en couches faute de soins est très important.

Notre partenaire burkinabé depuis de nombreuses années est originaire de la région, l'association AGCEG, reconnue par le Ministère de l'Administration Territoriale et de la Décentralisation depuis le 14 janvier 2003 sous le n° 2003-001/MATD/PUDL/HC/GG par le Ht Commissaire Etienne YANOGO de Gorom-Gorom, a soutenu cette demande et insisté auprès de notre responsable pour répondre favorablement à cette demande.

Dès son retour de mission, il a présenté ce projet à notre Conseil d'administration.

La construction d'un CSPS (Centre de Santé et de Promotion Social) relève de la compétence des communes, suite à la mise en place de la décentralisation décidée par le Gouvernement Burkinabé.

En ce qui concerne la demande faîte par la population, le projet d'un nouveau Centre est prévu dans le Plan Communal de Développement. (PCD de 2009). En outre, ce type d'action correspond à l'engagement de notre association qui se traduit par les projets qu’ADEB développe dans la Province de l'Oudalan et sur le territoire du Burkina dans différents domaines.

La population de la Commune d'Oursi composée d'ethnies Peul et Touareg est majoritairement rurale et compte environ 20 000 habitants pour les 20 villages qui composent cette commune.

La création d'une structure de soins adaptée aux besoins de la population, nommé, CSPS est, au Burkina Faso, composée d'une maternité, d'un forage d'eau potable, d'un dispensaire avec une salle d'hospitalisation et d’un groupe électrogène.

Cet équipement sera construit en partenariat et selon les normes et standards en Infrastructures et en Equipements du Ministère de la Santé du Burkina-Faso.

Tout le personnel de santé est nommé par le Ministère de la Santé et est placé sous son autorité. Notre association a décidé d'accéder à la demande qui lui a été faîte et s’est engagée.

En premier lieu, une convention de partenariat a été signée avec la Mairie d'Oursi et les Hautes Autorités de la Province pour la construction du CSPS.

Il a été convenu que le terrain serait mis à disposition par la commune, décision entériné lors d’un Conseil Municipal.

Notre association ADEB est représentée officiellement par notre partenaire burkinabé AGCEG auprès des différentes instances ministérielles et administratives du Burkina Faso. A cet effet, une convention a été signée entre nos deux associations.

La connaissance professionnelle dans le monde du bâtiment de 2 administrateurs d'ADEB et le métier de serrurier soudeur du Président de notre partenaire burkinabé l'AGCEG sont des atouts supplémentaires pour apporter, en cas de besoin, leur expertise.

Outre les finances apportées par nos adhérents, cotisations et diverses manifestations, nous avons obtenu des financements du Conseil Général des Yvelines et du Conseil Régional d'Île de France pour assurer la construction de la Maternité.

A ce jour,nous cherchons des financements pour acheter l'équipement technique et le mobilier de ce bâtiment.

Par ailleurs, notre association a passé une convention avec le Campus de Formation des professions de santé et de l'aide à la personne du Centre Hospitalier Intercommunal de Meulan les Muraux dans les Yvelines.

En effet, un stage de 15 étudiants est prévu au Burkina Faso en février 2015, stage qui va se dérouler sur le territoire de la commune d'Oursi, sous la responsabilité technique de l'Hôpital Provincial de Gorom-Gorom, dont dépend la commune d'Oursi.

S'il s'inscrit dans le cadre d'un projet humanitaire, il a aussi pour objectif un échange de savoirs et de pratiques.

Actuellement, la construction de la "Maternité" est en phase de finition. Elle est réalisée par une entreprise locale, permettant à 10 ouvriers de la commune de bénéficier d’un salaire tout au long de sa réalisation. Elle fait aussi travailler les commerces locaux par l'achat des différents matériaux disponibles dans la province.

Enfin, afin de suivre les dépenses, une comptabilité analytique a été mise en place avec notre partenaire local l'AGCEG qui a la responsabilité technique et financière du suivi des travaux.

La Mairie d'Oursi, en tant que Maître d'Ouvrage a signé le marché avec l’entreprise titulaire.